Bonjour,

Tout d'abord un immense merci pour tous vos gentils mots lors de mon article précédent. J'ai souvent eu les larmes aux yeux en les lisant et j'y ai puisé du réconfort.

Malgré la situation j'estime que nous avons eu beaucoup de chance.

Au très petit matin du Lundi 20 Mars mon chéri a vomi beaucoup de sang, j'ai réussi, non sans mal, à le conduire aux urgences où nous avons passé la journée. Il y est resté le soir et à été transféré le lendemain après-midi sur l'hôpital Pellegrin de Bordeaux pour y être opéré dès son arrivée.

Le Vendredi 24 Mars nouveau transfert cette fois pour Haut L'Evêque à Pessac dans une unité de réanimation - soins intensifs de chirurgie thoracique.

Lors d'un scanner de routine passé en mi-Février un "pseudo anévrisme" de quelques millimètres a été détecté. Le problème est qu'en un mois il a grossi au point d'atteindre une dimension de 10 cm par 7 cm et qu'il était placé sur l'artère sous-clavière gauche qui rejoint l'aorte et par la même occasion il appuyait sur le poumon.

L'opération réalisée à Pellegrin était provisoire pour parer à l'urgence mais il fallait opérer à nouveau pour le sortir d'affaire.

Vu son état d'épuisement, la complexité de l'intervention, et l'attente d'une place en cardiologie l'opération au eu lieu le Dimanche 02 Avril.

Pas question de vous assommer de termes médicaux, je dirai juste que pour intervenir son coeur a été arrêté et il a été placé sous Circulation Extra Corporelle. L'opération a duré 8 heures et depuis il est en service de réanimation cardiaque.

Le problème est qu'une infection pulmonaire est venue se greffer à l'ensemble et que depuis l'opération il est sous respirateur.

La semaine dernière j'étais en congès et je suis restée sur Bordeaux du Mardi au Dimanche pour aller le voir tous les jours, les visites étant autorisées de 16h à 18h.

Mais depuis Lundi j'ai repris le boulot et là je ne veux même pas en parler car si certains de mes collègues m'ont demandé des nouvelles, de la part des deux gérants : rien.

Je vais le voir demain et c'est cela le plus important, j'espère réussir à lui remonter un peu le moral.

Broderie et tricot sont au ralenti car je n'ai pas le goût à grand chose.

Merci d'avoir pris le temps de me lire et merci de vos pensées et de vos prières dont nous avons bien besoin. Je sais que certaines d'entre vous ont aussi des soucis de santé et mes prières vous accompagnent.

Je vous embrasse et vous dis à bientôt